Blog

66 Doraemon strike again at Roppongi Hills in Tōkyō

This summer, once again, a series of 66 Doraemon statues come to Roppongi Hills and anticipate the celebration of the 2016 Doraemon movie, entitled Birth of Japan. The statues are very popular, among not only children but also adults. Let us hope the character will someday become as renown in Occidental countries than in Japan.
#ドラえもん #六本木ヒルズ #Doraemon #RoppongiHills

2015/08/img_0467.jpg

2015/08/img_0393.jpg

2015/08/img_0392.jpg

2015/08/img_0391.jpg

2015/08/img_0035.jpg

2015/08/img_0031.jpg

Space Brothers Tome 01

IMG_6075

La conquête de l’espace… il paraît a priori bien difficile de construire quelque chose de nouveau sur un thème aussi éculé. Et pourtant ! Chūya Koyama, l’auteur de ce manga, arrive à s’écarter des canons du genre et à proposer une oeuvre étonnante. À commencer par le héros, Mutta, qui – tout juste licencié – se retrouve mis en face de ses rêves d’enfant : lui et son frère cadet, Hibito, s’étaient promis à aller ensemble dans l’espace. Si le cadet a réussi et s’apprête à partir pour la Lune avec la Nasa, l’aîné a mis ses aspirations entre parenthèses. Et si c’était le bon moment pour rebondir ? À 31 ans, il n’est peut-être pas trop tard ?

Ce premier tome nous permet de suivre les premières étapes de sélections des futurs astronautes de l’agence spatiale japonaise. Si Mutta est le pivot central de l’histoire, toute une galerie de personnages se dessine au fil des chapitres. C’est d’autant plus prometteur que l’on désire rapidement en savoir plus sur les motivations, mais aussi les forces et faiblesses, de chacun de ces aspirants astronautes. Le scénario réussit à briller dans un mélange d’aventure, d’humour, de psychologie et de contenu scientifique. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le manga a reçu, dans son édition française, l’approbation du CNES, le Centre National d’Etudes Spatiales.

Voilà qui promet beaucoup pour une série qui, si elle passe malheureusement un peu inaperçue en France, a eu l’honneur d’une série animée (de près de 100 épisodes) et d’un film live au Japon !

『THE LAST -NARUTO THE MOVIE-』

私の姪と甥はナルトが好きですから、今日最後のナルトの映画、『THE LAST -NARUTO THE MOVIE-』、を見に行きました。この映画はフランスで今週発売されました。
ラブストーリーの話みたいですから、びっくりしました。でも面白かった。普通はヒナタはつまらないキャラだと思います。でも映画でヒナタは強くて、かわいいです。ナルトとヒナタはいい夫婦です。

Je me souviens d’un temps où la sortie d’un film d’animation japonais au cinéma était tellement exceptionnelle que c’était un événement immanquable. J’ai encore dans l’esprit les projections de Dragon Ball Z, de Sailor Moon ou de Ghost In The Shell.
Aujourd’hui, c’est Naruto qui – pour son dernier film en tête d’affiche (son fils prend la relève au Japon en août) – a l’honneur des salles obscures françaises, avec une couverture presse plutôt bonne. Mais j’ai impression qu’aussi bien sur les réseaux sociaux que dans les cinémas, cette sortie passe inaperçue. C’est dommage car, malgré quelques lenteurs, ce long métrage conclut joliment une quinzaine d’années de saga. Le personnage de Hinata, auquel je n’avais encore jamais véritablement accroché, dispose d’une profondeur touchante. Et je me suis pris au jeu de la dimension romantique, voire onirique, de l’intrigue. Résolument un bon moment qui, je l’espère, sera partagé par les anime-fans français !

2015/05/img_5843.jpg

2015/05/img_5842.png

2015/05/img_5804.jpg

2015/05/img_5802.jpg

2015/05/img_5844.png

Un prince à croquer Tome 03 : Entremets

Deux années qu’il se faisait attendre, ce troisième opus d’Un Prince à Croquer ! On n’en redécouvre qu’avec plus de plaisir les personnages de cette histoire qui mêle intrigue princière et amours, sur fond de cuisine raffinée.

Soyons clair : la dimension culinaire passe ici au second plan, pour se concentrer sur les personnages et leurs destinées. Il faut dire que cette série se clôturera au prochain tome, tout se met donc en place pour préparer le final.

Si le scénario plaira surtout aux amateurs de romance, le dessin ravira tout le monde, petits et grands. Les personnages affinés de Patricia Lyfoung d’abord, les sublimes décors de Paris ensuite. Ceux-ci font penser à cette image pop et idéalisée qu’on retrouve dans certains mangas ou anime. Je suis sûr que tout étranger serait charmé par cette vision de notre capitale !

2015/05/img_5799.jpg

2015/05/img_5800.jpg