Une plate-forme SPIP pour Centrale Nantes

Voilà plusieurs mois que je travaille sur un projet pédagogique impliquant les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement.

Centrale Nantes disposait déjà d’une plate-forme pédagogique (gérée avec Claroline) de plus en plus utilisée autant par les étudiants que les enseignants.

Ma passion pour les TIC et ma conviction quant à leur intérêt dans le domaine de l’enseignement m’ont incité, l’an dernier, à réfléchir à un projet autour de ce thème. Les idées de départ étaient très vagues : weblog, wiki ou toute autre chose ?

Suite à de multiples discussions avec les collègues ainsi qu’à mon expérience en tant qu’ancien élève, j’ai mis en évidence un point qui, à mon sens, méritait d’être creusé : aucun document, dans notre établissement, ne présentait Linux de manière vraiment pédagogique aux étudiants. Ceux-ci disposaient bien d’un document technique leur permettant d’appréhender le fameux système d’exploitation. Mais rien qui ne puisse vraiment les guider dans leur découverte de cet “autre univers”. Il en résultait une certaine forme d’incompréhension entre étudiants et enseignants, les premiers estimant que les second les forçaient à utiliser un système d’exploitation sans véritable justification autre qu’idéologique.

Peu à peu, les besoins et les objectifs se sont affinés. Parmi les caractéristiques souhaitées figuraient notamment les points suivants :

  • [le document] bénéficiera d’une bonne visibilité au sein de l’extranet (intégration à la plate-forme pédagogique https://pedagogie.ec-nantes.fr ?) ;
  • il sera rédigé en mettant l’accent sur l’approche pédagogique : chaque point fera l’objet d’une courte explication théorique, d’une illustration par l’exemple, et de multiples renvois (vers d’autres paragraphes du document, vers d’autres ressources informatiques proposées sur Internet, etc.). Il en résultera plusieurs parcours possibles de lecture (car offrant plusieurs points d’entrée), fonction des besoins et des connaissances de chacun ;
  • il garantira l’implication de tous : il sera facilement modifiable par les enseignants de l’Ecole, rendant ainsi aisées la correction des erreurs et/ou la mise à jour de certains informations ;
  • il constituera une nouvelle expérience d’utilisation des TICE dans le cadre de l’enseignement et pourra donc sensibiliser tant étudiants qu’enseignants à ce thème.

Le choix de l’outil a alors pu être effectué sereinement : étant donné l’environnement dans lequel ce document électronique allait prendre place, SPIP nous a paru la solution la plus appropriée. Il a ensuite fallu concevoir les squelettes (qui restent assez basiques dans leur version actuelle mais qui sont appelés à être améliorés). Et rédiger le contenu de la première brique de cette nouvelle plate-forme.

Le contenu du Guide d’utilisation des ordinateurs connectés en réseau est largement repris (mais aussi mis à jour) d’un document rédigé par le Centre de Ressources Informatiques de Centrale Nantes. La partie Initiation à Linux est, elle, inédite et a été rédigée par mes soins. Elle comporte des présentations globales mais aussi de nombreux exemples – accessibles toutefois seulement aux personnes disposant d’un accès au réseau de l’établissement (pour des raisons de sécurité liées à certaines données).

Dans les prochains mois, je compte animer activement cette nouvelle plate-forme SPIP (baptisée pour le moment Central’Info). De nouveaux documents devraient y apparaître, à l’instar d’un guide plus avancé dans l’utilisation de Linux, des comparaisons entre distributions, des notions d’administration réseau, etc. Les sujets ne manquent pas ; ils devraient d’ailleurs fait l’objet de projets proposés aux étudiants de dernière année en option Informatique.

J’attends maintenant de découvrir comment les étudiants apprécieront cette nouveauté. Leur sera-t-elle utile dans leur apprentissage de Linux ? L’aspect collaboratif d’une plate-forme comme SPIP fonctionnera-t-il à plein ?

Quoiqu’il arrive, cela restera comme une expérience très enrichissante. J’ai déjà beaucoup appris, d’un point de vue pédagogique, en préparant ce site et les pages qui le composent. Il sera désormais instructif de connaître le retour du “public”, tant parmi les étudiants que les enseignants.

Je conclurai en remerciant les enseignants du département Informatique de Centrale Nantes pour m’avoir laissé mené cette idée. Un merci tout particulier à Guillaume Moreau, responsable TICE, pour avoir été un interlocuteur privilégié et très disponible durant tout le projet.

3 thoughts on “Une plate-forme SPIP pour Centrale Nantes

  1. Entre nous, ce n’est pas la première fois qu’un “organisme” public utilise SPIP comme CMS. http://diplomatie.gouv.fr en est un très bon example. Et en plus, le design est joli (même s’ils utilisent des tables pour le design alors qu’elles sont censées servir pour présenter des données tabulaires).

    Quant à l’aspect collaboratif, il est et sera difficile à évaluer car tu remets en cause la manière de travailler d’un bon nombre de personnes. Et comme partout, le changement est mal perçu… Reste à essayer de sensibiliser la communauté éditoriale à son utilisation. En tout cas, l’initiative est vraiment intéressante.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s