Quelques conseils BDs : de jeunes auteurs à découvrir !

Il n’est pas rare que, pour les fêtes, vous offriez des bandes-dessinées à vos proches. Vous n’êtes pas un grand lecteur de BD alors vous avez pris l’habitude de taper dans les classiques : Spirou, Largo Winch, XIII,… Mais, cette année, plutôt que d’arrêter votre choix sur le dernier Astérix – dont vous n’avez pas entendu le plus grand bien -, vous êtes bien décidé à faire preuve d’un peu plus d’originalité. A soutenir les oeuvres de jeunes auteurs pleins d’idées et d’énergie.

Voici quelques pistes :

  • Candélabres, par Algesiras : série en cours, trois tomes déjà parus, le quatrième est attendu pour février 2006. Quelques-unes des forces de Candélabres : la personnalité de ses protagonistes, la fluidité du récit, l’originalité du scénario. Une oeuvre susceptible de plaire à tout type de public. Pour plus de renseignements, se reporter à la critique que j’en avais faite en mars 2003.
  • Les Guerriers du Silence, par Algesiras, Philippe Ogaki et Stéphane Servain : adaptation du roman éponyme de Pierre Bordage, Les Guerriers du Silence fédère différents talents : celui d’Algesiras au scénario, de Philippe Ogaki au dessin et, enfin, de Stéphane Servain à la colorisation. Une lecture fortement recommandée, révélatrice de ce que la nouvelle “garde” des auteurs BD français est capable de proposer. Nul besoin de dire qu’un tel titre comblera tout fan de SF !
    Le deuxième volume sortira au premier trimestre 2006.
  • La Danseuse du Temps, par Illona, Jee-Yun et Jung : Ryu, jeune tokyoïte surmené, décide de passer ses vacances sur une île désertée. Dès son arrivée, il pénètre dans un jardin secret dont aucun homme ne semble jamais être revenu. Là, il va donner vie, sans le vouloir, à la statue d’une étrange danseuse. Une rencontre appelée à rester gravée pour l’éternité. Si Jee-Yun et Jung ont d’autres BDs à leur actif, Illona signe, elle, son premier album. Son dessin, particulièrement prometteur. soutient parfaitement l’ambiance onirique dans laquelle le scénariste a souhaité plonger l’histoire. Le premier tome est disponible depuis septembre, deux autres suivront. Un titre fascinant qui satisfera un large public.
  • La Rose Ecarlate, par Patricia Lyfoung : cette série baigne dans une atmosphère proche de celle des Trois Mousquetaires et autres Versailles no bara (connu sous le nom de Lady Oscar en France). On y suit les aventures de Maud, jeune fille qui, après avoir vu son père assassiné, est partie s’installer chez son grand-père à Paris. Dès lors débute une cohabitation difficile : il souhaite lui enseigner les règles du savoir-vivre, elle veut s’améliorer en escrime, retrouver l’assassin de son père, et éventuellement faire la lumière sur l’identité de son héros, le mystérieux bandit nommé le Renard. La Rose Ecarlate séduira les lectrices, mais pas seulement. Les fans de shôjô mangas et, plus généralement, les personnes en quête d’histoires épiques devraient eux aussi succomber au charme de cet album.

Ce fut un vrai plaisir de rencontrer (ou de revoir), lors des Utopiales 2005, certains des auteurs sus-cités. Car il s’agit de personnes passionnées par leur travail, des personnes qui croient en leurs rêves, qui s’y accrochent en dépit des obstacles et qui finissent par être récompensées (à juste titre !) de leur persévérance.

3 thoughts on “Quelques conseils BDs : de jeunes auteurs à découvrir !

  1. Algesiras faisant partie des lectrices déclarées de ces colonnes, je tiens à apporter mon appui aux recommandations faites ci-dessus : Candélabres est effectivement une belle oeuvre, pour laquelle le bouche-à-oreille a formidablement fonctionné (je crois aussi que l’album a bénéficié d’une opération “séduction” auprès des étudiants, avec un tome offert… de façon pas forcément très contrôlée ; ma mémoire étant ce qu’elle est, j’me souviens plus des détails).
    Les guerriers du silence, adaptation prometteuse d’un roman à succès de Bordage… est très bien aussi.

    Concernant La danseuse du temps, je serais plus réservé. Le dessin est très beau, tout en légèreté. L’intrigue elle-même ne m’a pour le moment pas tout a fait convaincu, mais le thème lui-même est intéressant : le mythe de la femme idéale (et donc, fatale), mais vécu dans un regard féminin.

    Morgan : pourquoi chercher à déterminer le public auquel s’adresse tel ou tel livre ? T’inquiète pas, les lecteurs réussiront d’eux-même à voir si tel ou tel thème les intéresse !

  2. Brio : simplement parce que j’ai rédigé ce billet dans l’optique de donner quelques conseils à des personnes qui n’y connaissent pas grand chose et qui n’ont pas trop envie de se casser la tête au moment d’aller faire leurs achats de Noël. Comme j’en vois parfois quand je traîne dans la librairie BD qui me sert de seconde maison😉
    Sinon, je suis bien entendu d’accord pour laisser les lecteurs se faire un avis par eux-mêmes😉

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s