Neon Genesis Evangelion – The Iron Maiden 2nd T.1, de Fumino Hayashi

Couverture du premier tome de Evangelion Iron Maiden 2ndNeon Genesis Evangelion est une série culte des années 90. Le vingt-sixième et dernier épisode laissait la porte ouverte à un autre paradigme que celui dans lequel les personnages évoluaient jusque là : et si l’histoire qui nous avait été contée n’était qu’une transposition, dans un univers futuriste, de ce que les héros vivraient dans le quotidien de notre époque ? Quels liens peuvent s’établir entre une réalité a priori banale et une intrigue épique et mystérieuse dans un monde de science-fiction ?

Ce nouveau manga, basé sur Evangelion, poursuit ce questionnement. On retrouve tous les personnages bien connus de l’oeuvre originale, mais dans un contexte bien différent : la vie au lycée, la bande de copains, les premiers émois. Une nouvelle élève, Rei Ayanami, arrive dans la classe de Shinji Ikari et Soryu Asuka Langley. Ces deux-là, amis d’enfance, ne savent pas trop comment gérer le passage de leur relation à l’âge adulte. L’apparition de Rei va bouleverser la donne. En parallèle, plusieurs élèves de ce groupe vont être choisis pour être l’objet de recherches spéciales menées par le mystérieux organisme NERV.

Sous des dehors de comédie romantique, ce manga offre peut-être une relecture complète du mythe Evangelion. La suite, en tout cas, nous permettra d’y voir plus clair dans les intentions de l’auteur. Le titre, dessiné par Fumino Hayashi, inconnu jusque là, ne possède certes pas la beauté de la série dessinée par Yoshiyuki Sadamoto (le chara-designer original). The Iron Maiden 2nd possède malgré tout une dose de mystère qui ne laissera pas les fans indifférents. Les autres risquent, eux, de trouver l’ensemble particulièrement fade et sans intérêt. On attendra donc la suite pour se faire un avis définitif sur la question.

Neon Genesis Evangelion – The Iron Maiden 2nd T.1, par Fumino Hayashi
Série terminée au Japon, en cours en France (1 tome paru)
Genre : amours lycéennes saupoudrées d’une pincée de science-fiction
À partir de 13 ans
Éditeur : Glénat

Mon avis : Pourquoi pas ?