Love Fragments Shanghai, de Chaiko

Couverture de Love Fragments ShanghaiCertains auteurs de manhuas (BD chinoises) sont si doués en illustrations que leur art paraît fade dès qu’il devient séquentiel. Ce ne sont pas les personnes qui se sont laissées séduire par Butterfly in the air de Pocket Chocolate qui devraient me contredire : les couvertures sont sublimes mais la narration aurait clairement gagné à être étoffée.

Chaiko, jeune artiste chinois de 27 ans, évite ce travers en bâtissant Love Fragments Shanghai avec une patte très personnelle. Chacun de ses chapitres est construit comme un instantanée rendant compte de plusieurs histoires d’amour en devenir. Et chaque planche est découpée en une alternance de plans très cinématographiques et d’éléments de dialogue. En privilégiant ainsi la clarté de ses découpages à des effets de style surfaits, Chaiko atteint son but et emporte son lecteur dans ses récits amoureux. Où se croisent Lily, une jeune executive woman en quête d’un amour aujourd’hui disparu, et Wen, une top-model qui tombe dans les bras d’un homme marié pour tenter d’oublier sa relation passionnelle avec un photographe. Les individus se cherchent, s’effleurent, se trouvent.

Ces fragments d’amour visent juste. Et comme le suggère l’éditeur, on en vient à être ébahi qu’un auteur masculin fasse preuve d’autant de sensibilité pour décrire les rapports homme-femme. Une belle découverte !

Love Fragments Shanghai, par Chaiko
One-shot
Genre : amours adultes et recherche de soi
À partir de 15 ans
Éditeur : Xiao Pan

Mon avis : Chaudement recommandé !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s