Retour sur les Willem Barrière Sessions. Concert de Christophe Willem à La Baule en juin 2012.

concert-christophe-willem-la-baule-bandeau

C’est grâce à la Nouvelle Star que Christophe Willem s’est fait repérer en 2006. Dès les premières émissions, celui qui sera surnommé “La Tortue” détonne par son timbre de voix et son allure. Un cocktail gagnant qui le conduit jusqu’à la victoire de cette émission télévisée… le début d’une belle histoire. Car là où certains, dans des circonstances similaires, se sont perdus dans la création de leur premier album, Christophe Willem garde le cap qu’il s’est fixé. Il s’entoure bien, chante avec finesse des titres qui le dévoilent… et réussit le difficile pari de créer un équivalent français à la pop-dance anglo-saxonne. Les tournées, les albums suivants, et sa participation au jury de X-Factor en 2011 ne font que confirmer l’évidence : Christophe Willem est une des principales révélations françaises des années 2000.

Christophe Willem n'hésite pas à aller au coeur de son public lors de ses concerts, ici à La Baule.
Christophe Willem n’hésite pas à aller au coeur de son public lors de ses concerts, ici à La Baule.

En 2012, Christophe Willem se lance dans un nouveau défi : retourner dans des salles plus intimistes, dans le cadre d’une série de concerts produits avec la franchise Barrière dont c’est le centième anniversaire. Un véritable challenge car il part à la rencontre d’un public différent de celui qu’il croise habituellement. Ses prestations se situent dans des villes plutôt huppées, avec un auditoire sans doute plus âgé que celui des performances dans les Zenith. Mais la mayonnaise n’a aucun mal à prendre. C’est ça, le talent Willem : réussir à réunir autour de la musique des gens d’horizons différents, et les faire chanter et danser. La taille raisonnable des salles permet à l’artiste des fantaisies réjouissantes, tel ce tour de la salle en début et fin de concert. Le naturel et l’aisance de Christophe Willem sur scène impressionnent. D’autant que la performance vocale est au rendez-vous, avec une justesse épatante au vu des notes qui sont atteintes, et tenues sans difficulté apparente. Chaque titre bénéficie d’un gros travail de réorchestration, par l’entremise de Sarah De Courcy, musicienne et arrangeuse qui travaille notamment avec Kylie. La playlist mêle harmonieusement des morceaux des premier, second et troisième albums. Elle alterne entre séquences rythmées – qui mettent le feu au public – et des moments plus calmes mais empreints d’émotion. Une justesse jusque dans les moindres détails ! Cette tournée est vraiment une occasion unique de re-découvrir Christophe Willem avec une proximité rare entre le public et lui. S’il passe près de chez vous, je vous recommande de vous laisser tenter. Il est le seul artiste francophone capable de faire danser une salle à la manière de Madonna, Kylie ou Lady Gaga ! Chapeau l’artiste !

Christophe Willem envoûtant lors de son concert à Atlantia, à La Baule.
Christophe Willem envoûtant lors de son concert à Atlantia, à La Baule.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s